Histoire d’un cadeau (suite)

(Article modifié : La rédactrice a corrigé une erreur suite au retour d’une lectrice assidue !)

Cette année, de nouveaux cadeaux chargés d’histoire sous le sapin…

Vous souvenez vous de la petite chaise de bistrot du café des glycines ? Elle était encore à l’honneur pour les plus jeunes des petits-enfants, tandis que nous, les grands, trouvions dans nos chaussons, une belle serviette brodée aux initiales de nos ascendants.

Pour moi, une infime partie du trousseau de mon arrière grand-mère, Marie de son prénom.

D’autres, ont découvert plus vieux encore.

Mais qui était cette fameuse Noémie ? Mamie « La Goutte » (le lieu-dit où elle habitait) pour ses petits enfants (mes grand-parents), un petit bout de femme toujours couverte de son chapeau de feutre qui adorait chanter pour les repas familiaux.

Petit archive sonore (tendez l’oreille, l’enregistrement de papi n’est pas de première jeunesse et les autres convives, un peu bavards)

Les serviettes étaient de très grandes tailles (88X66 cm), à l’image des repas, qui étaient, parait-il, gargantuesques.

Je me sens donc un peu lilliputienne en concluant avec ce tout petit para-tapas d’aujourd’hui (21X15 cm).

One response to “Histoire d’un cadeau (suite)

  1. Sophie

    Celui qui oublie ses racines n’atteint jamais sa destination ey cela ne risque pas d’être ton cas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

Archives