Des petites traces

Vercors : Le pic St Michel

Un incontournable pour les Grenoblois, en passant par le col de l’arc

colarc

L’ « Y » grenoblois dans les nuages
picstmichel

et le plateau du Vercors sous un soleil radieux.

villardlans

Télechargez le fichier GPX

Vercors : haut lieu de la résistance

Après une rando, plein sud, en voilà une plein nord : le Bec de l’Orient.
Randonnée au départ du plateau de Gève qui permet de découvrir toute la vallée de l’Isère

pasdelacle

becorient

mais aussi des restes de la dernière guerre mondiale: un avion de la Royal Air Force qui s’est écrasé lors d’une tempête de neige.

avion

Télechargez le fichier GPX

Vercors plein Sud :Du col du Rousset au But de l’Aiglette

Un beau sentier muletier dès le départ, un parcours facile avec des panoramas superbes et en prime, le spectacle des vautours.

butaiglette

vautour

Télechargez le fichier GPX

Au pays des lacs de Laffrey :

pierrechateletpetichet

Ces 4 lacs sont situés sur le plateau de la Matheysine  dans le massif du Taillefer. Cette rando permet de les apercevoir tous, même si elle ne s’approche que du plus petit : le lac mort.

lamort

Télechargez le fichier GPX

Le Lauvitel :

lauvitelvallon

Situé à 1 530 mètres d’altitude, dans la vallée du Vénéon, ce lac est le plus grand lac du Massif des Écrins.

Paradis des marmottes l’été, cette randonnée reste un « Must » mais quel plaisir de la redécouvrir en octobre, lorsque tout est calme et que la brume se lève.
lauvitelplage

Télechargez le fichier GPX

Charande

Le plateau de la Molière offre un magnifique panorama sur la chaîne de Belledonne, le Mont-Blanc, le massif de la Chartreuse et la vallée du Grésivaudan. Le découvrir depuis le sommet de Charande (1709) permet de contempler avec encore plus de hauteur, la cuvette grenobloise.
grenoblevudecharande

Télechargez le fichier GPX

Carnet de voyages

Eh oui, c’est la rentrée, cela ne vous aura pas échappé !
Les centraliens ont retrouvé leur palais,
versaillesgaleriesglaces
Les londoniens, trouvé logis à Paris,
paris
Pendant que d’autres sillonnaient la France.
A vous de retrouver leur chemin !
Un petit passage chez le roi
versailles
Halte à Sainte Suzanne
stesuzanne
Avant de découvrir,
creperie
chapellestmeen
belleilemaison
le Bretagne, bien évidemment mais surtout, Belle Ile en mer !
belleile
lepalais
Le fortin de Sarah Bernhardt et la fameuse pointe des Poulains
belleilepointedespoulains
Sauzon et son port
belleilesauzon
Les aiguilles de Port Coton, chères à Monet
belleileportcoton
Mais aussi les superbes plages comme grands sables
belleilegrandssables
Bref, des randonnées magnifiques
sentierbelleile
lepalaisport
Puis retour sur la terre ferme, et petit tour à Carnac
carnac
avant de randonner à nouveau vers la pointe de Kervihan
pointedekervihan
et les marais salants de Kervillen
maraissalantsdekervillen
Un peu de vélo sur le canal de Nantes à Brest
canalnantesbrest
Puis retour aux sentiers à Saint Gildas de Rhuys
stgildasderhuys
Découverte de Vannes
vannes
vannesvitrail
Randonnée des moulins dans les marais de Brière
brierestreinedebretagne
mais les moulins sont beaucoup plus « classe » à Piriac-sur-Mer !
moulins
Court détour à La Baule
labaule
Avant de mettre le cap vers l’est et découvrir Villandry
villandrychateau
villandrycuisine
et ses superbes jardins
villandryjardins
pour terminer au centre de la France, à Bourges
bourgescathedrale
bourgeslaposte
et le palais de Jacques Coeur
bourgespalaisjcoeur

Mais comment ne pas conclure pas les paroles de Voulzy :
Belle-Ile-en-Mer
Marie-Galante
Saint-Vincent
Loin Singapour
Seymour Ceylan
Vous c’est l’eau c’est l’eau
Qui vous sépare
Et vous laisse à part

de Pékin à Portsmouth

Quelques temps déjà que les articles sur la voile se raréfient.
Alors une fois n’est pas coutume. Mon reporter « so british » était à Portsmouth pour encourager la french team sur la LVACWS (séries de la 35ième coupe de l’America)
Petit reportage photo pour tous mes amis voileux.
J1 : Grand beau & belle performance des français
LVACWS1

J2 : Plus mitigé sur tous les aspects.
LVACWS4

LVACWS3

LVACWS2
Bon vent à vous !

Un dimanche à Pékin

Chiner en Chine au marché aux puces de Panjiayuan, immense et assez impressionnant (la photo n’en dévoile qu’une petite partie).
Il y avait notamment des corbeilles et des corbeilles de perles et autres bijoux, plein de petites statuettes de dragons et soldats chinois, des peintures chinoises, des pinceaux en poil de ?, des sculptures de plus de deux mètres de dragons, des vases, des paravents, …
MarchePuce
L’après midi, visite du temple du ciel.
TC1
Encore un site aux proportions démesuré si l’on tient compte de l’énorme parc-forêt où il est niché.
TC2

TC3

TC4

TC5
Nous avons vu de nombreux chinois jouer aux cartes et à une sorte de jeux d’échecs mais nous n’avons pas encore très bien compris les règles de ces jeux !
TC6
Les mystères de Pékin !

L’incontournable cité interdite

La Cité interdite est le lieu qui symbolise Pékin, un endroit monumental, qui a été le siège du pouvoir suprême en Chine pendant cinq siècles.
CI1
Ville dans la ville dans le sens où elle mesure près d’un kilomètre de long et 750 mètres de large. elle est entourée par un mur de sept à dix mètres de haut qui est lui-même cerné par des douves remplies d’eau, larges de 50 mètres.
CI2

CI4
L’entrée principale, la Porte du Midi, se trouve au centre de la muraille sud de la Cité. Seuls les empereurs pouvaient l’emprunter. Dans l’axe de cette porte, en direction du nord, se succèdent des bâtiments prestigieux aux noms évocateurs.
Après avoir traversé un ruisseau grâce à un petit pont, le visiteur arrive à la Porte de l’Harmonie Suprême, l’entrée principale des palais successifs. Ensuite une énorme cour débouche sur le Palais de l’Harmonie Suprême, puis le Palais de l’Harmonie du Milieu et le Palais de l’Harmonie Préservée.
Et ce n’est pas fini. Toujours dans le même axe, se trouve ensuite la Porte de la Pureté Céleste, puis le Palais de la Pureté Céleste, le Palais de la Fertilité, le Palais de la Tranquillité Terrestre et enfin, le jardin impérial avec, en son centre, le Temple de la Tranquillité Impériale.
CI5

CI6
Ces merveilles étaient interdites au commun des mortels, d’où le nom de Cité interdite, car réservée à l’empereur et sa cour. Il était même interdit de s’en approcher et de la regarder !
CI10

CI8

CI7
D’après « Expliquez-nous … la Cité interdite » de Gérald Roux et Stéphane Carteron

Catégories

Archives