Green in the city

Confinement, semi-confinement, difficile de s’évader dans la nature alors pourquoi ne pas la faire venir à vous.

Voici mes nouveaux petits locataires

qui ont encore un peu de mal à s’adapter.

Et oui, vous avez deviné, je m’initie au lombricompostage.

Joyeux Halloween

Bienvenus à la maison, on se croirait presque à Poudlard !

Le jardin regorge encore d’ingrédients pour faire une potion délicieuse

ou alors sulfureuse …

grâce à 2 kilos de champignons suspicieux !

Sorciers, sorcières, à vos chaudrons !

Les grandes découvertes, version 2020

Comme Magellan il y a quelques années, c’est à la conquête de la Corse que sont partis nos explorateurs.

Ils ont étudié les cartes

ont embarqué à bord de leur caravelle,

et ont mis les voiles.

Petit extrait de leur journal de bord.

Day 1 : Ajaccio

Télechargez le fichier GPX

Day 2 : Porto Polo

Télechargez le fichier GPX

Day 3 : Roccapina en 2 étapes

Télechargez le fichier GPX

Télechargez le fichier GPX

Day 4 : Cala do Conca

Télechargez le fichier GPX

Day 5 : Anse de Cacalu

En faisant un petit extra autour des îles sanguinaires

Télechargez le fichier GPX

Day 6 : Ajaccio

Télechargez le fichier GPX

Et pour conclure, ce petit dicton :

« On dit mouiller l’ancre au lieu de jeter l’ancre car elle peut toujours servir »

Vacances chez les Helvètes

Une fois n’est pas coutume, des vacances chez les Helvètes !

Personnellement, je commence par bien les connaître mais ma famille, un peu moins.

Alors, petit carnet de voyage :

La Suisse, c’est bien évidemment le pays des Lacs. Impossible de les zapper sur la route des vacances :

Le Léman, plus grand lac Alpin, en partie de chez nous

ou celui beaucoup plus petit de Murat

avant d’arriver presque à destination, avec celui de Thoune.

Mais notre destination était, vous l’aurez compris, tout autre : La charmante vallée de Lauterbrunnen.

Ce petit village a bien des attraits : de jolis petits chalets fleuris,

un magnifique clocher pour donner l’heure (attention, en Suisse, l’heure c’est l’heure)

une belle cascade, mais ça, ce n’est vraiment pas un signe distinctif, car la vallée en compte 72 !

Et bien évidemment, une gare.

En bonne Suissesse d’adoption, c’est bien par le train que je m’y suis rendu.

Car ici, des trains, il y en a de partout. Ils gravissent sans effort la montagne pour conduire à de nombreux villages inaccessibles en voiture, comme Wengen

ou Mürren

Vous n’y échapperez donc pas, si vous envisagez de randonner près des sommets.

A moins que vous n’optiez pour la seconde alternative : les télécabines. Grosses bennes ou plus petites,

comme celles d’Isenfluh, qui vous conduisent vers les alpages.

Car la Suisse, c’est aussi le pays du chocolat et bien évidement des vaches,

qui produisent lait

et fromages,

en libre service, sur l’alpage

Inimaginable !

Impossible non plus, de passer à côté des spécialités locales,

surtout quand on a l’avantage d’avoir un Helvète avec nous.

Et le résultat est parfaitement conforme à la publicité (et délicieux) !

Notre charmante vallée Suisse n’est pas pour autant très silencieuse

car tout animal à quatre pattes possède sa cloche.

Et il y en a même beaucoup en réserve.

Mais ce n’est pas la vie de l’Alpage qui est vantée sur les dépliants de Lauterbrunnen, mais bien le majestueux sommet de la JungFrau.

Ici, les glaciers sont encore bien présents (mais pour combien de temps ?)

et c’est vraiment le paradis de la randonnée.

Chaque balade nous permet de découvrir ce magnifique sommet sous un angle différent,

ou de découvrir ces acolytes comme L’Eiger

Des panoramas à vous couper le souffle,

quelque soit la randonnée effectuée.

Et même si les deux premiers jours étaient un peu pluvieux,

les éléments un peu déchainés,

et le matériel, parfois à bout de souffle,

nous ne sommes pas prêts d’oublier la beauté des sommets enneigés.

Tschüss !

Cartes postales estivales

Tutti fruitti de cartes postales estivales

A vous de retrouver qui est allé où. Moi, j’ai un faible pour la hauteur !

Catégories

Archives