Un peu de musique pour se réchauffer

Brrr, le grand froid est arrivé (-18°c dans les terres froides ce matin) et malgré le soleil, le spectacle vu de chez moi, est toujours le même.

Alors que diriez-vous d’un peu de musique pour vous réchauffer ?

J’ai déjà chauffé le saxo vendredi soir, pour une audition à l’école de musique de l’harmonie de Grenoble. Lycée et cours obligent, je ne suis arrivée qu’en fin d’audition (sur le créneau des pros !). J’ ai enregistré ce petit extrait. Dommage que je n’ai pas noté tous les titres des oeuvres  jouées !

Ensemble de flûtes traversière

Trio de profs, constitué d’une flûte traversière, d’une clarinette et d’un sax barython (Mon prof : Nicolas Chapeland, membre de l’harmonie de la Garde Républicaine)

Un petit menuet  

Un nocturne  

Une bourrée  

Et ma pomme, dans Histoires de Jacques Ibert, des pièces initialement pour piano  avec

La Meneuse de  tortues d’or  

Le Petit Ane blanc  

Mais surtout quoi de mieux qu’une soirée choucroute pour se réchauffer !

C’est vrai, il faut jouer comme des bourrins (on dit bourriner dans le métier !).

Chez les trompettes, ils ont une astuce : Quand la trompette 1 bourrine, la seconde se repose !

Mais surtout, il faut assurer l’ambiance (à son comble hier soir à Fontaine), en improvisant « les p’tits oiseaux », perchée sur une chaise, en évitant le bras de son voisin, chargé de diriger la chorégraphie !

Quand je vous disais que c’est chaud !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

Archives