Concert de tout de rien

« Un RIEN a souvent donné lieu aux plus grandes entreprises et les plus grands projets ont souvent abouti à RIEN »
Eh oui, c’est l’éloge du RIEN (manuscrit anonyme du 18ie siècle ), qui servait de fil conducteur à ce concert.
Pourtant, notre premier morceau n’était pas RIEN : C’était « l’ouverture de Guillaume Tell » de Rossini. Un peu osé me direz-vous, pour un ensemble de saxophone de jouer du Rossini. Eh, bien nous avons relevé le défi et à en croire le public, c’était réussi. Seul regret, le piètre enregistrement car le tout jeune public était un peu bruyant.
Mais, au fait, connaissez-vous cette pièce ? Non ?! Je suis pourtant certaine que OUI. Allez donc écouter le final, et vous me direz si il ne vous dit toujours RIEN !

Le programme de l’ensemble de Saxophones :

Rossini, Ouverture de Guillaume Tell : première partie
Rossini, Ouverture de Guillaume Tell : seconde partie
Astor Piazzola :Libertango
Standard de Jazz : Tiger Rag

Et pour saluer à la fois mon prof de Saxo (qui dirige l’orchestre) & Annika, une de mes amies de classe, le programme de l’orchestre Jeunes :

Dario Salvi: An Irish Shamrock
Walter G.Gladwin : Une gamme, ça swingue
John Edmonds : Pep rally rock
Herbie Hancock : Watermelon Man
Traditionnel : Scarborough fair

Bonne écoute !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

Archives