Écrins : Refuge du pigeonnier

Écrins : Refuge du pigeonnier

C’est de l’hôtel/chalet du Gioberney que nous débutons aujourd’hui.

La cascade du voile de la mariée est à peine sortie de l’ombre,

tout comme le cirque.

Nous partons en direction de celui-ci, sur le sentier de gauche.

Il s’élève en lacets bien tracés,

au dessus du torrent.

Nous croisons bientôt de nombreux petits rus,

que nous franchissons sans ou sur des passerelles,

avec en amont, bien souvent des cascades.

Les Rouies nous accompagnent,

avec leur belle langue glaciaire.

Puis le sentier vire sur la droite, nous permettant d’apercevoir tout en haut, notre destination.

Une petite pause goûter nous permet aussi de goûter au somptueux panorama.

Nous reprenons la route et ses cascades.

Sur le versant opposé, nous devinons le lac Lauzon

Il apparaît ensuite plus distinctement.

Et c’est bientôt le lac bleu qui surgit lui-aussi.

Nous poursuivons en direction du refuge,

que nous atteignons pour l’heure du déjeuner.

Une petite pièce d’eau lui fait face.

De là, vue magnifique sur les Rouies;

Nous apercevons même le chalet du Gioberney tout en bas.

Le Sirac, au loin, n’est pas en reste.

Nous partons alors sur l’autre versant pour découvrir les Bans

et tout le reste du cirque.

La vue est splendide.

Le sentier se poursuit en balcon, parfois un peu exposé.

Nous entamons notre descente, subjugués par le glacier en perdition qui nous fait face.

Le sentier descend à travers ruisseaux et cascades,

jusqu’à l’abri de Vaccivier, bien caché derrière son rocher.

Une dernière descente marquée entre deux barres rocheuses,

nous conduit au fond du vallon.

Nouvelle traversée de ruisseau

pour atteindre le Mélezin,

puis la cabane pastorale et terminer ainsi notre boucle.

Télechargez le fichier GPX

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

Archives