Madère 2009 : Samedi 11 Avril

Nous avons appelé Mme Figueira hier soir qui ne peut nous retrouver que vers 8h ce matin avant de partir au travail. Nous devons donc ne pas trop tarder.

A 8h30, nous descendons donc sur le bas de Funchal pour aller faire un tour au marché : fruits, légumes, fleurs, poissons… le tout dans une ambiance mi locale, mi touristique.

Nous achetons quelques oignons de Carolinas en espérant qu’ils pousseront sous notre latitude.

Puis direction le « Jardim Botânico », à pieds, bien évidemment ! Mais quelle côte : il est certes à 300 mètres du marché mais entre 150 et 300 mètres d’altitude !
Après s’être fait indiquer par deux fois le chemin, nous finissons par trouver l’entrée. Un petit goûter est le bien venu pour nous remettre en forme, avec vue magnifique sur le port de Funchal où de nouveaux paquebots sont arrivés, et sur les infrastructures routières (tunnels et viaducs).

Puis visite détaillée du jardin où nos tentons de photographier toutes les fleurs !

Petit détour chez les perroquets, qui eux aussi déjeunent avec au menu : pain et noix. De magnifiques paons en liberté nous épient.

Dernier arrêt dans les buis sculptés avant de ressortir du jardin et entamer la descente.

En bas, nous nous renseignons pour trouver la poste mais hélas, elle est fermée. Les cartes postales risquent de rentrer avec nous !

Nous repartons vers le port pour acheter notre déjeuner : pain de Madère au bacon et beurre d’ail, et délicieuses pâtisseries locales : pasteis, gâteaux à la noix de coco et autres. Nous déjeunons sur la promenade avant de reprendre la voiture pour l’aéroport.

Après un petit détour à Machico pour faire le plein, nous la laissons dans le parking que nous connaissons par bien connaître, après nos moult allers et retours.
Enregistrement, dernière photo devant la « marmotte » de Madère (enfin le phoque !), affranchissement des cartes postales (et oui, nous avons trouvé un « CTT Correios » automatique !) et visite du balcon de l’aéroport où nous pouvons apercevoir notre avion atterrir et découvrir tous les détails de l’arrivée d’un avion (déchargement des bagages, des containers …), le tout sous un soleil radieux.

Mais il est temps d’embarquer : direction Lisbonne où nous attendrons quelques heures pour rallier Lyon dans un Embraer à moitié vide.

Il est 23h et les vacances sont finies…

Un peu extrait musical pour ne pas oublier :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

Archives