Madère 2009 : Mercredi 8 Avril

Direction Prazeres, un petit village de la côte sud ouest pour faire notre première « levada ». L’autoroute nous conduit jusqu’à Ribeira Brava. Là, nous devons continuer par la route mais grande surprise, il s’agit d’une « Via Rápida » : nous enchaînons tunnel sur tunnel pour ne voir le jour que sur des viaducs ou rond-points pour l’accès aux différents villages.

Vers 10h30, nous arrivons devant l’église de Prazeres où nous laissons la voiture. C’est un petit village avec des poules, des pigeons (comme en témoigne le chapeau d’Eric) et même des autruches !

Nous trouvons sans problème la levada pour la suivre et serpenter le long des vallées d’eucalyptus.


Des troncs d’arbres noircis et calcinés rappellent le dernier grand incendie de forêt vers les années 95. Des agapanthes à ombrelle et des hortensias annoncent le château d’eau D’Atalhinho. Là, nous faisons une étrange rencontre : un paysan et son fils tirent en laisse un veau et une vache.

Nous traversons le poste de régulation des levadas (sacs plastics bourrés de chiffons qui ferment les différents orifices) et poursuivons jusqu’aux petits étangs de la Ribeira Achada où nous déjeunons.


Bien repus, nous rebroussons chemin pour rentrer à Prazeres. Au total, 16,4 km le long d’une levada flambant neuve.

De là, nous prenons la voiture pour Jardim do Mar, petit village sur le bord de l’océan que nous atteignons par une bonne descente. A l’entrée du village, nous laissons la voiture pour le traverser et nous rendre sur la promenade récente protégée par des milliers de blocs de bétons. Là, l’océan est violent et les rouleaux sont énormes.
Nous goûtons au bord de la plage de galets, frappée par les vagues (le bruit des galets qui roulent est impressionnant), pour revenir au village via la promenade. Là, la culture de la banane y est reine.


Nous prenons alors le chemin de Paul do Mar et sa route en corniche.


Du haut du belvédère, nous apercevons le village à 500 mètres en contrebas. Quelques photos et retour arrière.

Nous sommes retenus quelques minutes à Paul do Mar par un enterrement qui traverse le village : à la tête, une bannière de saint, puis les femmes sur deux colonnes, des hommes vêtus de rouge, le cercueil, puis la foule et l’harmonie pour rythmer le convoi et enfin, quelques badauds. Cet intermède terminé, nous reprenons la route à travers tunnels et tunnels pour rentrer dîner à la maison sur Funchal.
Ce soir, les jambes sont raides car elles ont bien enduré une vingtaine de kilomètres.

La randonnée du jour – la Levada Nova :

Télécharger la trace de la randonnée au format GPX (pour l’enregistrer : clique droit de la souris => « Enregistrer la cible sous… »).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

Archives