Histoire d’un cadeau (suite)

(Article modifié : La rédactrice a corrigé une erreur suite au retour d’une lectrice assidue !)

Cette année, de nouveaux cadeaux chargés d’histoire sous le sapin…

Vous souvenez vous de la petite chaise de bistrot du café des glycines ? Elle était encore à l’honneur pour les plus jeunes des petits-enfants, tandis que nous, les grands, trouvions dans nos chaussons, une belle serviette brodée aux initiales de nos ascendants.

Pour moi, une infime partie du trousseau de mon arrière grand-mère, Marie de son prénom.

D’autres, ont découvert plus vieux encore.

Mais qui était cette fameuse Noémie ? Mamie « La Goutte » (le lieu-dit où elle habitait) pour ses petits enfants (mes grand-parents), un petit bout de femme toujours couverte de son chapeau de feutre qui adorait chanter pour les repas familiaux.

Petit archive sonore (tendez l’oreille, l’enregistrement de papi n’est pas de première jeunesse et les autres convives, un peu bavards)

Les serviettes étaient de très grandes tailles (88X66 cm), à l’image des repas, qui étaient, parait-il, gargantuesques.

Je me sens donc un peu lilliputienne en concluant avec ce tout petit para-tapas d’aujourd’hui (21X15 cm).

Bonne Année 2021

L’imprévisible année qui vient de se terminer nous a permis d’illustrer la pensée d’Aristote : « Le spectacle de la nature est toujours beau ».

Et pour les fervents des sources :

  • Fleurs des champs cueillies sur la route du tram dans les Chambarans, à la sortie du premier confinement (photos 1, 9 et 12)
  • Eric, dans les Calanques de Piana
  • Fleur sèche sur le chemin du gros Calan, dans les Alpilles, avant toute restriction de liberté
  • Rhododendrons, dans l’ascension du Mont Gargas, à la Salette
  • Sa majesté, la Jungfrau, lors de notre séjour en Helvétie
  • Fruits et fleurs, contemplés sur les chemins de Cargèse, en Corse (photos 6 et 11)
  • Pierre, en route pour le pont du Trift, dans l’Oberland
  • Marion, dans l’ascension du Tandzbödeli, toujours dans l’Oberland
  • Marie-Pierre, redescendant du lac bleu, dans le Valgaudemar
  • et enfin, dernières fleurs de la forêt, dans les Calanques de Piana.

Bonnes fêtes de fin d’année

Même si 2020 a été une année très spéciale, les lutins n’ont pas failli à la tradition. Ils ont œuvré sans relâche pour nous offrir le plus beau des Noëls.

Petite rétrospective des créations de cette année 2020 :

Mais que fait ce lutin ?

Le plus beau des sapins !

Ils ont aussi beaucoup travaillé l’étiquetage,

avec une mention excellence pour le lutin Alice, pour ses emballages.

On avait presque envie de manger les cadeaux !

24. Avent 2020 : La cheminée

Il est de notoriété publique que le père Noël descend par la cheminée.

Encore faut-il en avoir une d’accessible ?

Je comprends, avec un peu de recul, les critères de sélections de certains vis-à-vis de leur logement !

Mais que se passe-t-il si le père Noël reste coincé dans la cheminée ?

Fini la pollution …

Et les colombes peuvent voyager sans crainte

Osez rêver, demain c’est Noël !

23. Avent 2020 : Les guirlandes

Farandoles d’années, farandoles de guirlandes

2016
2015
2018

Si vous retirez 2 lettres au mot GUIRLANDE, vous obtenez LANGUIR

Oui, vous êtes impatient mais il ne reste plus que 2 petits jours avant Noël !

La patience est l’art d’espérer (Vauvenargues)

Catégories

Archives