Retour aux sources

Des Grisons

à la Chartreuse,

il n’y a qu’un pas. Et je l’ai fait ce week-end.

Mais comme j’avais laissé mes chaussures chez les Helvètes, j’ai dû en emprunter d’autres, qui ont un peu flanché pendant la rando !

Et même si la Suisse regorge de lacs magnifiques, je n’ai pu m’empêcher d’aller goûter à l’eau de celui de Laffrey.

Mais les bonnes choses ont une fin, le weekend est terminé et j’ai déjà repassé la frontière.

Bon vent à tous !

A la découverte des Grisons

Avec la liberté quasi retrouvée (et presque déjà 6 mois de travail intense), petite semaine de vacances !

Malgré une météo bien médiocre, je suis allée découvrir le pays de Gian & Giachen, vous connaissez ?

Ce sont les 2 bouquetins qui font la promotion des Grisons! Le web regorge de spots les mettant en scène (mais tous sont en Suisse Allemand !)

Et quand le temps n’est pas très clément, rien ne vaut un bon chocolat Suisse.

Destination Bergün, petit village des Grisons, qui a, parait-il, servi de cadre pour le dernier Heidi. Vous voyez le décors !

De là, malgré les conditions peu favorables, mon excellent guide a réussi à nous conduire jusqu’au petit lac de Palpuogna.

La pluie ayant stoppé et les nuages étant suffisamment hauts , la seconde journée nous a permis de voir les montagnes !

Cuolm da Latsch avec un panorama à 360 degrés est à près de 2300 mètres. 

Grandiose, il faudra vraiment y revenir par grand beau…

A revair ed a bainbod ! (En Romanche, la quatrième langue de Suisse)

Bonjour La Suisse

ça y est, je fais partie de cette catégorie de Français que l’on dit « expatriés » !

Mon pays d’adoption n’est pas loin mais il a ses codes bien à lui. Je vous en dirais plus quand j’aurai lu un de mes nombreux cadeaux de Noël : le « Suissologue ».

Pour clore mon stage (et peut-être me souhaiter la bienvenue), on m’a d’ailleurs offert l’outil que vous connaissez tous.

Avec cela, je devrais pouvoir me sortir de toutes les situations.

Et promis, je vais devenir un vrai ambassadeur du pays : J’ai d’ailleurs réussi à faire jouer à « Dog » (ma fabrication personnelle du Brändi Dog), mes grands-parents, le jour de Noël. Vous ne connaissez-pas ?

Alors oubliez les traditionnels petits chevaux pour passer à une version beaucoup plus stratégique.

Et pour finir, écoutez ce petit bijou de la radio suisse romande : Un poème d’Alice de Chambrier (poétesse suisse romande du 19ième siècle) mis en musique par Marc Aymon (chanteur suisse  de variété contemporain).

Bienvenue en Suisse !

Message du jour (de l’an)

Petit oubli pour les férus de géographie :

Pierre, dans les arbres au pied du Mont Aiguille (Vercors),

Eric en randonnée au lac Laramon (Vallée de la Clarée),

Marion à l’écoute de la nature au monastère de Chalais (Chartreuse),

Marie-Pierre au creux du Van (Jura Suisse),

Le tout rafraîchi par la Loire à la source de Bonnefont (Haute-Loire)

Neige à la carte

Avant que la neige ne fasse totalement défaut, certains ont profité de la trêve des confiseurs pour la goûter.

Elle était froide et délicieuse à la Grave

mais il fallait s’armer de patience pour la savourer à Chamrousse

Le surf, c’est comme le vélo, ça ne s’oublie pas, foi de papa.

La preuve en image

Catégories

Archives