Cinque Terre : La Spézia

Aujourd’hui, nous avions décidé de repartir randonner mais le sort en a décidé autrement. A l’arrivée à la gare, le guichetier nous informe qu’une grève des transports est prévue et que nous risquons de ne pas pouvoir rentrer ce soir. Tout bien réfléchi, nous décidons que ce n’est pas très grave. Nous allons adapter la randonnée pour pouvoir rentrer à pied. Nous montons donc dans le train, annoncé et à quai où nous ne croisons que des autochtones (les touristes ont pris peur).

Nous attendons, 5, 10, 15 minutes et l’on nous annonce que le train ne partira finalement pas, grève oblige. Tout le monde descend ! Nous renonçons donc à la randonnée et partons visiter La Spézia, l’opportunité aussi de découvrir la fête de San Giuseppe qui débute aujourd’hui. C’est le patron de la ville et à cette occasion se tient une foire avec de nombreuses animations.

Comme nous avons des fourmis dans les jambes, nous décidons d’abord de monter au castello San Giorgio.

LaSpeziaChateauSGiorgioDe là, nous pouvons constater l’hégémonie de la mer car La spézia, c’est au choix, un port militaire

LaSpeziaPMilitaireUn port industriel

LaSpeziaPIndustrielUne escale vers les cinq terres pour les croisiéristes (aujourd’hui c’est Costa croisières qui est à quai !)

LaSpeziaPCroisière

Mais aussi un port de plaisance, où nous décidons de déjeuner après avoir testé l’ascenseur pour rejoindre la ville.

LaSpeziaPPlaisance

Au centre ville, la foire bat son plein. Camelots, ballons gonflés à l’hélium, cochons rôtis et badauds ont envahi les rues.

Par contre, les musées sont déserts ou en partie réservés pour une inauguration pour celui de la marine (mais heureusement, la gardienne a bien voulu lever le voile de la salle interdite et nous avons pu voir un très joli scaphandrier ! ).

Nous continuons par la visite du musée CAMeC où l’exposition temporaire nous ravit tout autant que les collections permanentes.

CAMEC1
CAMEC2pour finir la journée au musée Amadeo Lia, un peu saturés d’art antique et médiéval.

Une journée « pause-randonnée » mais qui nous a tout aussi fatigués !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

Archives