Chartreuse : Monastère de Chalais

Chartreuse : Monastère de Chalais

Partis de la cabane des chasseurs, un peu au dessus de Voreppe, nous montons à travers bois et clairières, jusqu’au rocher de la vierge, à l’entrée du monastère.

Là, une majestueuse statue nous accueille

Seul subsiste un peu de neige aux pieds de falaises sommitales.

Nous décidons de contourner le monastère par le haut pour éviter les nombreux promeneurs qui vont et viennent vers le point de vue sur la vallée.

L’occasion d’admirer la magnifique forêt de Chartreuse, sous le soleil d’hiver (et de croiser une sœur, en promenade et contemplation elle aussi)

Après une halte pour se ravitailler en biscuits, nous prenons le chemin du retour, pour arriver à la voiture sous le lever de lune.

Télechargez le fichier GPX

Corse : Le bois des anglais

Avant de dire au revoir à la Corse, nous avons décidé de faire une ultime petite randonnée aux portes d’Ajaccio.

Le sentier débute dans les figuiers de barbarie

et déjà la ville apparaît.

Le sentier, un peu raviné par endroit, nous la dévoile au fil des pas.

Même le centre plus ancien est bien visible.

Un joli tour d’horizon,

avant de repartir, tout au bout du golfe, pour l’aéroport.

Bye bye la Corse.

Télechargez le fichier GPX

Corse : La Parata – Capo

Pour notre dernière randonnée de notre semaine corse, nous rejoignons Ajaccio et ses fameuses îles sanguinaires.

Un majestueux sentier bien fréquenté nous conduit à la tour génoise.

De là, belle vue sur les îles sanguinaires,

son sémaphore,

son lazaret

et sa vielle tour.

Nous montons ensuite au pied de la tour,

d’où la vue sur les îlots est ravissante.

Au nord, la côte est plus découpée.

Nous partons donc sur ce versant, vers le sentier taillé dans le maquis.

Parvenus au col, nous pouvons admirer la tour.

Le sentier poursuit à flanc de mer.

Déjà, les sanguinaires sont loin.

Nous partons alors à l’assaut du col suivant,

où nous déjeunons, admirant une fois encore, les îlots.

Le sentier est maintenant plus éloigné de l’eau.

Il se dirige ensuite vers de vertes prairies.

Nous apercevons même la plage,

que nous rejoignons bientôt.

Une petite descente rocheuse nous conduit à la grève du petit Capo.

Nous traversons la prairie,

avant de revenir mettre les pieds dans l’eau turquoise.

Pour rentrer, nous optons pour la terre. Après une dernière vue sur la plage de grand Capo,

nous partons dans la forêt humide, pleine de champignons pas très comestibles .

Le retour dans la forêt dense ne présente que peu d’intérêt car les trouées sont très rares.

Nous parvenons enfin à une forêt moins dense,

pour retrouver le parking. Cette variante forestière n’est clairement pas à conseiller.

Télechargez le fichier GPX

Corse : Monte Gozzi – Punta Pastinaca

Pour notre randonnée du jour, nous nous rendons à Appietto

près de la chapelle San Chirgu.

Nous nous élevons bien vite sur un sentier tout raviné. Nous pouvons admirer Appietto

mais surtout le golfe d’Ajaccio au loin.

Notre première destination, le mont Gozzi se dresse face à nous

Le golfe d’Ajaccio est désormais bien visible,

tout comme celui de Lava.

Un gros troupeau de chèvres a assailli la barre rocheuse.

Le sentier croise alors un petit ru

qui court le long d’une dalle rocheuse.

La végétation y est d’ailleurs plus dense.

Nous arrivons à une maisonnette en ruine,

d’où la vue bien dégagée sur Ajaccio est hélas peu contrastée aujourd’hui.

Nous escaladons alors le rocher sommital pour bénéficier d’un superbe panorama.

Seul très peu de restes du château sont visibles.

Belle vue également sur la Punta Pastinaca.

Nous faisons demi tour pour renégocier le petit pas rocheux

avant de nous lancer à l’assaut de la Punta Pastinaca.

De la montée, belle vue sur le mont Gozzi.

Le sentier se poursuit maintenant dans une végétation plus clairsemée,

avant d’atteindre le point culminant. Beau 360.

Les montagnes du centre sont bien visibles.

Nous déjeunons sur le sommet emmuré

avant de poursuivre sur la crête.

Nous sommes surpris par la quantité de pâquerettes.

Nous devons de nouveau négocier un passage rocheux,

tout en admirant le Gozzi.

Nous atteignons alors la Punta Curbajola, d’où nous pouvons retracer notre parcours visuellement.

Appietto réapparaît.

Nous bifurquons alors à droite dans un sentier très peu emprunté, envahi par la végétation

pour descendre au col de Foce.

La trace n’est pratiquement plus visible.

Ronces et fougères ont envahi la place.

Même le sentier muletier que nous rejoignons est à peine visible.

C’est seulement à quelques mètres du village qu’il est enfin dégagé.
(Ne vous engager donc pas dans cette variante en petite tenue!)

Nous rejoignons alors la route pour remonter au parking et admirer une dernière fois le mont Gozzi.

Télechargez le fichier GPX

Corse : Omigna

Le soleil étant revenu, nous repartons pour une petite randonnée sur l’après midi. Direction la plage du Peru, où la mer est encore bien agitée.

Notre sentier débute au nord de la plage

longeant des enclos.

La tour nous attend au bout du cap.

Nous cheminons le long du littoral

apercevant l’autre versant du village de Cargèse.

Nous passons devant une bergerie,

poursuivant dans le maquis jusqu’à la tour.

De son sommet, beau panorama sur la « presqu’île »

Nous distinguons même la tour vue ce matin à Cargèse,

tout comme celle du cap Rosso, de l’autre côté.

Nous repartons non sans admirer l’étrange bloc de granite survolé par l’écume transformée en mousse.

Nous optons ensuite pour la variante nord pour rentrer.

Nous marchons sur la lande sommitale,

avec de belles vues sur le golf de Chiuni.

Nous croisons une fontaine perdue dans la lande.

Au loin, nous pouvons distinguer la dernière tour du golf.

Puis nous retrouvons la sente de l’aller avec la tour d’Omigna désormais au loin

et la plage de Peru, tout près.

Télechargez le fichier GPX

Catégories

Archives