Jura Franco-Suisse : La combe de Biaufond

Jura Franco-Suisse : La combe de Biaufond

Pour notre ultime randonnée du séjour, nous débutons de Fournet-Blancheroche, petit village au nord de la Chaux de Fonds, sur la frontière Franco-Suisse.

Nous nous garons au bord du lac

pour gagner un sentier en forêt.

Il remonte le cours du Doubs

jusqu’à l’ancien restaurant de la Rasse.

L’eau est presque stagnante tant la rivière est calme. Nous découvrons alors les premiers « rapides ». Il s’agit bien d’une rivière !

Nous traversons sur la passerelle

pour nous engager à nouveau en forêt,

sur un sentier beaucoup plus pentu, qui nous conduit à belle roche.

Nous pouvons entre-apercevoir la rivière tout en bas.

Cette rude grimpette passée, nous retrouvons un large sentier.

Rapidement, une belle vue nous est offerte sur la vallée.

Nous croisons de magnifiques arrangements de bois (c’est confirmé, nous sommes bien en Suisse !)

avant d’arriver à l’ancien hameau du Pélard, où seule subsiste cette maison typique.

Nous profitons de son espace pique-nique pour déjeuner.

Puis poursuivons la montée pour atteindre la roche Guillaume

d’où nous avons une superbe vue sur la vallée

et le sentier que nous avons emprunté en début de randonnée.

Le panorama admiré,

nous faisons demi-tour

et retrouvons les pâturages

et leurs habitantes.

Le sentier descend maintenant à nouveau en forêt,

pour atteindre l’étang du Cul des Près.

De là, il va prendre un tout autre aspect, avec les premières échelles

qui nous conduisent à la fameuse combe de Biaufond.

Nous entrons alors dans un véritable chaos

que nous allons traverser grâce à des pontons.

La végétation est on ne peut plus nature dans cette gorge sauvage.

Nous croisons uen petite grotte

avant de retrouver de nouvelles échelles

et pontons.

Mousses et fougères envahissent tout.

Nous longeons maintenant une petite mare,

avant de retrouver le lac,

traverser le pont sur le Doubs,

et donc la frontière,

pour rejoindre le point de départ.

Singulière et magnifique randonnée que cette combe de Biaufond !

Télechargez le fichier GPX

Jura Franco-Suisse : Le Château de Morimont

Jura Franco-Suisse : Le château de Morimont

Nous partons aujourd’hui d’Oberlarg, de la place aux fontaines, pour partir à la recherche du château de Morimont.

De nombreux arbres remarquables vont accompagner notre parcours, tel ce splendide tilleul.

Nous commençons par traverser la Largue par l’un des rares gués du Sundgau.

Le sentier s’engage dans le vallon,

bordé par une petite pièce d’eau.

Nous atteignons alors la grotte du Mannlefelsen, ancien habitat de nos ancêtres préhistoriques.

Un nouvel étangs se montre,

avant de faire place aux sources de la Largue.

Nous poursuivons par une belle montée en forêt,

avant d’atteindre le plateau.

Là, nous faisons une nouvelle halte face à un arbre remarquable.

Et devinez quoi, il abrite une balançoire !

Nous poursuivons tout de même jusqu’à la ferme des Ebourbettes, à la frontière avec la Suisse.

Une belle petite chapelle dédiée à Marie lui fait face,

tout comme une stèle en signe des événements héroïques liés à la deuxième guerre mondiale.

Nous contournons la ferme, traversons des pâturages,

pour retrouver une sente en forêt

qui nous mène au Rocher de la sorcière.

De là, belle vue sur la vallée;

même le château se laisse entre apercevoir.

Nous poursuivons en forêt jusqu’à sa majesté le chêne de Morimont.

Même si il n’est pas au meilleur de sa forme, ce nouvel arbre remarquable en impose.

Nous le laissons à regret pour poursuivre notre descente.

La forêt fait de nouveau place aux prairies

et nous apercevons l’hôtel de Morimont.

Puis, c’est enfin le château qui se montre,

avec ses tours, ou ce qu’il en reste.

Nous poursuivons donc jusqu’à sa porte

et visitons ses ruines.

La cave, restaurée mais inaccessible, donne une bonne idée de ce que pouvait être la bâtisse il y a quelques siècles.

Le château visité, nous nous offrons une pose déjeuner avant de rentrer à travers champs au village d’Oberlarg.

Chêne ou château, à vous de choisir le clou de cette randonnée.

Télechargez le fichier GPX

Jura Franco-Suisse : Lac vert

Jura Franco-Suisse : Lac vert

Notre randonnée du jour débute de Unterveller, un tout petit village à une dizaine de kilomètres de Delémont, en pleine campagne Suisse.

Nous prenons un bon sentier qui s’élève au dessus du village,

avant de poursuivre en forêt.

Après avoir bien grimpé, nous atteignons les hauts plateaux,

où la vue sur les environs est magnifique.

Nous nous offrons une pose déjeuner dans les prairies

avant de poursuivre en direction des Gorges du Pichoux, à travers champs et cultures.

Nous entamons bientôt la descente en forêt,

et les premiers rochers apparaissent.

Parvenus au torrent, nous bifurquons à droite pour nous engager dans les gorges.

La Sorne coule à travers les rochers calcaires,

en petites cascades.

L’eau jaillit de mille sources pour l’alimenter au fil de la descente.

Nous traversons un petit tunnel,

et descendons au lac vert.

Blotti entre gorges et forêt, il parait bien paisible.

Seul le ruissellement des sources est perceptible (Pichoux signifie paraît il 1000 sources ).

Nous poursuivons la descente de la Sorne, admirant encore toutes ses mini chûtes.

Nous croisons ensuite une fonderie de sculptures en bronze,

un vieux pont abandonné,

et toujours de belles petites cascades.

Bref, une fin de balade on ne peut plus rafraîchissante dans ces belles gorges du Pichoux et son beau lac vert.

Télechargez le fichier GPX

Jura Franco-Suisse : Autour de Ferrette

Jura Franco-Suisse : Autour de Ferrette

Notre randonnée du jour débute à Ferrette.

Nous commençons par aller admirer le charmant jardin médiéval, constitué en carré avec chacun sa vocation (carré des aromates, carré des légumineuses, …).

Puis, nous prenons la direction du château en passant par la grotte de Lourdes.

Le sentier monte à travers la forêt,

avant d’arriver à une première tour.

Nous poursuivons la visite du château,

jusqu’au sommet d’où la vue sur la plaine est parfaitement dégagée.

Nous redescendons,

pour atteindre l’ancien puits, et admirer le côté opposé.

Nous nous engageons alors dans la forêt,

pour atteindre bientôt le plateau de la Heindenfluh,

avant d’arrivée à la gorge aux loups

et sa fameuse grotte des nains.

Le sentier se poursuit ensuite encore dans la forêt,

Puis débouche dans une clairière semée de ruches.

Nous continuons notre tour et sommes bientôt face au château, qui trône sur sa colline.

Après une petite pose goûter près d’un enclos peuplé de biches et cerfs,

nous prenons la direction de la tour du Rossberg.

Grimper ses x mètres n’est pas une mince affaire,

mais le panorama mérite largement les efforts

Nous rentrons ensuite sur le village, bien éclairé par la lumière de fin d’après-midi,

toujours surveillés par le château des comtes de Ferrette.

Télechargez le fichier GPX

Jura Franco-Suisse : Au pays des Étangs

Jura Franco-Suisse : Au pays des Étangs

Nous optons aujourd’hui pour une randonnée vélo dans le Sundgau, depuis Seppois-le-bas.

Une belle piste cyclable débute en forêt,

puis dans les pâturages.

Nous croisons déjà un premier étang.

Nous parvenons bientôt à l’enclos des cigognes d’Hindlingen. Aujourd’hui dame cigogne est dans son nid.

Nous poursuivons dans la vallée de la Largue et ses multiples étangs, tous différents. Ici, belle place au nénuphars.

Puis nous atteignons la maison de la nature.

La piste cyclable se poursuit à travers champs,

avant de faire place aux chemins et rues de Dannemarie qui nous conduisent au port de plaisance.

Là, c’est l’euro vélo qui prend le relais le long du canal du Rhône au Rhin.

De multiples écluses jalonnent le parcours.

Nous croisons aussi de nouvelles cigognes, avant faire demi-tour pour aller déjeuner le long de la piste de La Largue.

A la maison de la nature, nous bifurquons en direction de Ballersdorf. Une petite route sillonne la campagne,

toujours parsemée d’étangs.

Nous l’abandonnons quelques temps pour monter à la chapelle St Martin.

Seule cette chapelle et 2 croix subsistent de cet ancien village.

Nouvelle balade le long des étangs,

avant d’atteindre le charmant village de Hirtzbach.

Son petit ruisseau est particulièrement mis en valeur

avec même un cerf en châtaignier rappelant les temps anciens où ceux-ci venaient y boire.

Nous poursuivons notre route mais dans la montée, en sortie d’Heimersdorf, un dérailleur rend l’âme.

Nous devons terminer à pied en poussant dans les montées et en roue libre dans les descentes (heureusement, il y en avait ! )

Circuit de découverte très sympathique de cette partie du Sundgau, où les nombreux échassiers se mêlent à d’étranges autres animaux.

Télechargez le fichier GPX

Catégories

Archives